En route vers le demi-marathon d’Ottawa

J’ai enfin décidé de me lancer le défi de réussir (peu importe le temps) le demi-marathon d’Ottawa. L’événement se tiendra le 30 mai prochain sur le bord du Canal Rideau. J’ai quelques petites appréhensions face à ma « performance », mais en même temps je me sens assez zen dans toute cette aventure puisque je ne me mets pas de pression quant au temps que je ferai à cette course.

J’ai tout de même modifié mon entraînement pour maintenir un « certain standard » et pour ne pas m’évanouir à la mi-parcours :-). L’entraînement en intervalle est vraiment la clé de la réussite pour améliorer son temps de course. Ensuite, il y a certaines règles à respecter pour éviter les blessures et apprécier ses entraînements (parce que – disons-le maintenant – si on a pas de plaisir en courant aussi bien arrêter tout de suite et chercher un sport qui nous convient mieux). Les règles sont les suivantes :
– Ne jamais courir sur les trottoirs.
– Avoir une bonne paire de souliers. [petite anecdote en passant : lorsque j’ai fait le 10 km au Marathon de Montréal en 2009, j’ai été dépassée par un Kenyien qui courait avec des sandales !!]
– Courir avec un partenaire ou en groupe peut augmenter la motivation.
– Courir avec des bas de soutien (version sportif) – aide la circulation et donc l’endurance.
– Varier ses entraînements (courses/vélo/entraînement en salle, etc.).
– Varier ses intervalles et intensités (pour les débutants, je vous suggère un programme personnalisé avec un entraîneur expérimenté).
– S’entraîner en montagne ou sur des pentes raides.

De mon côté, je n’ai jamais encore fait une course à pied de plus de 12 km (le demi-marathon est de 21,1). Ma vitesse moyenne, à ce jour, est de 10 km/h. Il faudrait donc que j’améliore considérablement mon temps pour les courtes distances et que je m’entraîne quelque fois sur de plus grandes distances.

C’est à suivre… je tiendrai mon journal de bord quant à mes progrès d’ici le jour « J ».

Il me reste 113 jours….