Un engagement à communiquer les risques

Six maires de la Mauricie ont signé la Charte municipale de la communication des risques. Cette charte est une initiative régionale du premier Forum sur la communication des risques de l'Agence de la Santé et des Services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec auquel je participais aujourd'hui.

Quand on sait que communiquer les risques liés aux matières dangereuses n'est pas un sujet très sexy pour un élu (quoi qu'essentiel dans une société qui prône des valeurs de responsabilités citoyennes et de transparence), ces municipalités ont fait le choix d'OSER…

Les municipalités de Trois-Rivières, Shawinigan, Nicolet, Victoriaville, Bécancour et Champlain se sont donc engagées à :

  • identifier les risques présents sur leur territoire;
  • ajuster leur plan d'urgence pour mobiliser et mettre à contribution les citoyens;
  • mettre en oeuvre des stratégies et des moyens efficaces pour communiquer à toute la population les risques liés aux matières dangereuses.

Comme mentionné dans la Charte :

Parce que la municipalité est le palier politique le plus près des citoyens et joue un rôle essentiel concernant leur sécurité […] sera progressivement instaurée une communauté responsable et engagée, prévenue des risques présents dans son entourage, préparée à y faire face et soutenue par la municipalité qui saura la mobiliser au besoin. L'Agence mettra le texte intégral de la Charte à www.forum2011.qc.ca.

Espérons que cette démarche saura inspirer d'autres municipalités au Québec, et qu'elles prendront des mesures concrètes pour amorcer un dialogue avec leurs citoyens.